Ou sont les femmes?

5022011

Aubade et ses lecons

Etant Libanaise d’origine et ayant vécu dans 5 pays différents, j’ai appris énormément de choses et surtout vu et analysé dans ma tête les différences de cultures, de perception, etc. entre les pays.

Et dans ce billet, j’ai envie de parler de quelque chose qui me tient à cœur : les relations hommes/femmes. (Tout d’abord, je n’insisterais jamais assez pour dire que les exceptions font les règles, mais bon je vois certaines choses de façon TRES récurrente !… D’où mon envie de vous en parler.)

Mesdames, je veux bien que l’on soit attaché à sa carrière, qu’on désire prendre notre vie professionnelle en main, mais pitié (pour vous et votre douce moitié ou vos amants) ne mettez pas de coté votre féminité !

 

Ca fait bientôt trois ans que je suis à Montréal. Et c’est à mon plus grand plaisir car je vois que les femmes ont leur place dans le marché du travail et on revendique nos droits de plus en plus. Ayant moi aussi des ambitions et des plans de carrière, j’apprécie de participer à des conférences pour la place de la femme dans les CA, etc. et j’admire ces femmes qui y sont arrivées, bravant tous les bâtons dans les roues que leurs confrères leur mettaient allégrement.

Mais vouloir « y arriver », vouloir être une leader, vouloir être une femme d’affaire accomplie, vouloir être une femme respectée et admirée, ou uniquement vouloir mener sa vie et sa carrière comme bon vous semble, ne vous empêche pas d’être féminine. Au contraire !

Dieu, nos parents, nos gènes (nommez-le comme vous le voulez), nous ont donné une tête bien remplie (souvent), une maturité qu’on acquiert rapidement  (en général)… mais aussi d’autres atouts qui nous démarquent et nous avantagent par rapport aux hommes : une poitrine, des hanches, des formes et des courbures, des belles mains, de beaux pieds fins, une belle bouche douce, une fragilité… Donc acceptons ce corps et acceptons ce qu’on est. Soyons des femmes aux cotés de ces hommes qui, en général, ne demandent que ca !

Dans un couple, oubliez votre poste, votre tailleur cintrée et soyez cette femme que votre homme va admirer, cette femme qu’il aura envie d’enlacer, de toucher, d’embrasser, de gâter et… d’aimer !! Il sera heureux de voir que vous ne le castrer pas et vous le rendra très bien.

 

Plusieurs personnes m’ont déjà dit « ah, vous les femmes Libanaises, vous êtes des princesses dans un couple ! ».

Oui nous sommes des princesses : on fait attention à notre apparence, nos vernis, nos agencements vestimentaires, notre peau qu’on hydrate souvent, on aime être aimée, gâtée, protégée, valorisée, chouchoutée, on aime que notre homme paye certaines factures, on aime qu’il nous offre des choses sans occasions spéciales, on aime qu’il nous dévore du regard, etc.

Mais nos hommes sont traités dans ce cas là, non pas comme des princes… mais des rois !

 

  




Pour une société meilleure, il faudrait…

2112010

human.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les années passant, ma liste de vœux et souhaits s’adaptait. Tout comme les rides dessinent et creusent un visage petit à petit, mon expérience de vie remodelait mes vœux : rêvant, il y a des années de cela, de voir un jour la paix régner dans le monde, j’ai troqué cette idée contre une plus simple : rendre l’eau potable pour chaque être humain.

Des causes aussi louables (et utopiques) se succédèrent ainsi les unes après les autres depuis mon plus jeune âge (et surtout, depuis les classes de philo qui nous poussaient à réfléchir hors des sentiers battus) jusqu’à tout récemment…

Avec mes quelques années d’expérience dans le marché du travail, j’ai pu voir des choses, entendre des choses et vivre des situations qui ont remodelé d’un coup brusque mes souhaits pour le monde.

Et c’est devenu le suivant :

« Pour une société meilleure (société, dans le sens de communauté mais aussi d’entreprise), il faudrait que tout le monde ait des cours de comportement humain (au travail, etc.) ! »

 

Qu’on soit ingénieur, designer, professeur, acrobate, plombier, comptable, travailleur à la chaine, superviseur de production, responsable marketing (et j’en passe, oui, je ne vais pas énumérer toutes les professions sur terre) on interagit tous avec des collègues, du monde extérieur, des clients, des fournisseurs…

Donc je ne comprends pas, MAIS PAS DU TOUT, pourquoi les institutions (écoles, lycées, universités) n’intègrent pas dans leur cursus des cours ob-li-ga-toi-res de comportements humains/psychologie au travail. Car tout comme les éléments techniques sont importants, les aspects humains sont indissociables eux-aussi du travail qu’une personne aura à faire.

 

En attendant le jour où ce rêve deviendra réalité et que tout le monde sera sensibilisé à l’autre et au travail AVEC l’autre (et ce, même du plus jeune âge), je vous invite à développer votre curiosité sur ce domaine. Ca ouvre les yeux, ca vous permet de voir les choses autrement et surtout, ca vous évite de tomber dans des problèmes de perception et les pièges des « ahhh, elle a fait ca… », « ahh il a dit ca… », « pourquoi elle et pas moi ? », « ohh il m’a regardé comme ca, il va voir comment je vais le lui rendre », « ah il me boude ?! eh bien tant pis pour lui »,  etc.

 

Donc vive les relations humaines au travail sans lesquelles on serait des robots !

Et vive le jour où tout le monde y sera sensibilisé et attentif ! Amen.







cornillonchristophe |
Les Livres de Loïc ! |
UN PEU DE POESIE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Franck Bellucci
| Les maux du coeur
| Mes mots...