To be depressive or not to be? That is the question…

18 02 2010

tasses.jpg

Avant hier, notre prof de cinématographie nous a donné un beau projet à faire.

Sujet : imaginer un scénario, en écrivant une nouvelle. Le sujet est libre, on doit juste faire travailler notre imagination pour trouver quelque chose d’accrocheur.

Durée et longueur : pas très long, 2 pages maximun.

Délai : à rendre le lendemain.

… Mon état d’âme du coup : Très stressée!

J’avais beau penser et essayer d’imaginer milles et une choses… aucune idée ou mise en scène ne me plaisait. J’ai alors appelé mon amie, qui tient un blog de nouvelles et je lui ai raconté mon petit souci. Elle sut trouver les mots pour me calmer et me proposa de choisir parmi quelques nouvelles qu’elle m’offrira.

Quelques minutes après notre conversation, j’étais devant mon ordinateur à lire et à m’emporter par ses histoires plus belles et plus bizarres les unes que les autres. Puis, j’en choisit une qui me toucha particulièrement et remua mes émotions.

Control C + Control V. Et le tour fut joué.

Mon amie me félicita par la suite du choix que j’avais fait en fin de compte, trouvant elle aussi cette histoire particulièrement émouvante.

Mon projet fut donc remis à temps. Je pouvais enfin respirer.

Aujourd’hui, en nous rendant nos projets (eh oui cette prof aime travailler et faire travailler avec des délais serrés…), elle me posa ma copie sur mon bureau et s’en alla pour remettre les copies restantes aux étudiants concernés.

En gros et rouge, je pu lire :  »Très belle histoire, bravo! Mais à votre place je m’inquièterais et irais voir un psychologue. Vous n’êtes pas suicidaire là? »

L’étais-je??

Est-ce mon amie qui l’était ? car ayant imaginé et écrit cette histoire…

Ou est-ce moi, qui l’était ? ayant eu un coup de coeur pour celle-ci alors que j’avais le choix parmi tant d’autres…

L’étions-nous toutes les 2 ?

Ou était-elle juste en train de psychoter ?

 


Actions

Informations



3 réponses à “To be depressive or not to be? That is the question…”

  1. 18 02 2010
    K.line (09:48:37) :

    Ahh les idées matinales! Montréal et sa fraicheur matinale m’inspirent lol
    Allez après cette petite pause, au boulot!

  2. 4 03 2010
    Oberon Brown (18:04:26) :

    Toujours cette obsession du suicide :) Il faut savoir extérioriser sa rage ou son angoisse, au lieu de retourner cette agressivité contre soi.

  3. 5 03 2010
    K.line (10:26:34) :

    Lol! Merci OB pour le message! Faut pas croire que cette histoire s’applique a moi…. J’y suis peut-etre mais pas en tant que suicidaire : je suis celle qui propose plusieurs histoires a son amie lol
    Mais de facon generale ce que tu dis est vrai. Souvent ceux qui y pensent n’arrivent pas a liberer cette tension et se sentent demunis et incap de faire face a leurs problemes.
    (moi katter kher allah… quand j’en ai, j’exteriorise convenablement)
    Lis l’autre histoire: Un St Valentin Enchante!! J’ecris de temps a autre des histoires happy :)

Laisser un commentaire




cornillonchristophe |
Les Livres de Loïc ! |
UN PEU DE POESIE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Franck Bellucci
| Les maux du coeur
| Mes mots...